FAQ

Qu’est ce que l’hydraulique ?

L’hydraulique a pour objet l’étude des propriétés mécaniques des liquides et des fluides.

Différence entre centrale hydraulique et centrale hydroélectrique ?

Une centrale hydraulique permet la génération, le contrôle et la transmission de puissance par l’utilisation de liquides dit incompressibles comme l’huile.

Une centrale hydroélectrique produit de l’électricité à partir d’une chute d’eau. Celle-ci entraine une turbine qui entraine elle-même un alternateur qui crée un courant électrique.

Qu’est ce qu’une centrale hydraulique ou groupe hydraulique ?

Une centrale hydraulique est un générateur de débit. Elle alimente un récepteur qui va transformer l’énergie hydraulique en énergie mécanique de translation ou de rotation. Cette transmission de puissance est très utilisée dans l’industrie car elle permet de transmettre des puissances élevées dans un encombrement réduit.

Qu’est ce qu’un schéma hydraulique ?

Un schéma hydraulique est la représentation d’un circuit hydraulique à l’aide de symboles normalisés. Il permet d’en comprendre le fonctionnement tout en apportant les informations utiles tels que la capacité du réservoir,  le débit de la pompe, la puissance du moteur, les réglages de pressions, la capacité et le gonflage des accumulateurs et les dimensions des vérins.

Comment choisir un type huile hydraulique?

Il existe deux catégories de fluides hydrauliques : les fluides hydrauliques minérales ou les fluides hydrauliques synthétiques (qui servent pour des conditions d’utilisation difficiles telles que températures extrêmes par exemple).

Dans ces deux catégories, il existe des huiles de type HM (indice de viscosité moyen) qui seront choisies pour le travail en intérieure et les huiles de type HV qui permettront de travailler en extérieur.

II existe aussi des huiles biodégradables qui répondent aux exigences environnementales.

Le choix de la viscosité se fait en fonction de l’utilisation :

  • ISO VG 46 : en atelier, machines outils, automatismes
  • ISO VG 32-22 : extérieur, par grands froids, travail intermittent
  • ISO VG 68 : par température exceptionnellement élevée

De quoi est constitué une centrale hydraulique ?

Un circuit hydraulique se compose de :

  • un réservoir d’huile et de ses accessoires (niveau, porte de visite, filtre dessicateur, thermoplongeur)
  • un groupe moto pompe
  • un ensemble de distributeurs (à tiroir ou à clapets)
  • des composants de limitation ou  de régulation du débit et de la pression
  • un système de filtration (crépine, filtre de pression, filtre de retour, filtre remplissage)
  • des accessoires de mesure (sonde de niveau, sonde de température, pressostat, compteur de particules)
  • éventuellement un système de refroidissement (échangeur à air/huile ou à eau)
  • un ou plusieurs récepteurs (vérin hydrauliques, moteur hydrauliques)

Quelles sont les vérifications usuelles sur une centrale hydraulique ?

  • Contrôle le niveau d’huile
  • Contrôle l’état et la qualité de l’huile
  • Contrôle les fuites
  • Contrôle la température de fonctionnement
  • Contrôle l’état des filtres à l’aide des indicateurs de colmatage
  • Vérification de la pression de gonflage de l’accumulateur

Quelles sont les principales défaillances de la pompe ?

  • Cavitation de la pompe (débit d’huile insuffisant à l’orifice d’entrée de la pompe) : Filtre encrassé, viscosité trop élevée du fluide ou température de fonctionnement trop basse, vitesse de rotation excessive
  • Aspiration d’air : Niveau d’huile trop bas, raccordement non étanche sur le tuyau d’aspiration, joint de sortie d’arbre endommagé, aération du fluide
  • Problème mécanique : Pompe usée ou roulement défectueux, mauvais alignement de l’arbre

Comment se fait la mise en service d’une centrale hydraulique?

  • Remplir le réservoir d’huile jusqu’au niveau visuel maxi à l’aide d’un groupe de remplissage et filtration.
  • Faire tourner le moteur électrique par impulsion pour vérifier si le sens de rotation est correct 
  • Laisser tourner la pompe quelques minutes sans pression.
  • Contrôler la propreté et l’étanchéité de l’ensemble de l’installation.
  • Procéder au contrôle de tous les mouvements des récepteurs
  • Purger le circuit 
  • Contrôler les pressions 
  • Contrôler les vitesses et mouvements des récepteurs 
  • Contrôler la température de l’huile qui doit rester inférieure à 65°C

Quel est l’entretien à faire d’une centrale hydraulique ?

  • Contrôler le niveau d’huile dans le réservoir
  • Vérifier la propreté de l’huile et si nécessaire la filtrer
  • Après 500 heures de fonctionnement, changer les cartouches de filtres et la crépine d’aspiration si la centrale en est équipée
  • Changer l’huile une fois par an ou plus, suivant le risque de pollution. Procéder au rinçage du réservoir
  • Dans les ambiances poussiéreuses, vérifier l’état de propreté du reniflard du réservoir (bouchon de remplissage ou reniflard à air) : les changer si nécessaire
  • Vérifier l’étanchéité de l’ensemble de l’installation

Qu’est ce qui provoque une surchauffe d’un groupe hydraulique ?

Echangeur bouché, moteur d’entrainement en panne sur un échangeur huile/air, dysfonctionnement du thermostat, arrivée d’eau coupée sur un échangeur huile/eau, Fonctionnement permanent de la soupape de sûreté dû à un calage sans charge ou à une viscosité d’huile trop élevée, charge excessive, viscosité de l’huile incorrecte ou trop faible quantité d’huile dans le réservoir.

Quels sont les causes d’une faible pression dans le circuit hydraulique ?

PRESSION INSUFFISANTE : Impuretés dans le fluide, mauvais fonctionnement de la soupape de sûreté ou tarage trop bas, impuretés tendant à maintenir la soupape de sûreté partiellement ouverte,  pompe, moteur ou vérin détérioré, accumulateur défectueux ou sous-gonflé.

AUCUNE PRESSION : Niveau d’huile trop bas, mauvais sens de rotation de la pompe, pompe non entraînée ou arbre de pompe cassé, soupape de sûreté bloquée ouverte ou by-pass bloqué, débit total de la pompe passant par une soupape ou un récepteur défectueux, fuite externe.